Il y aurait en France, en 2018, près de 4 millions de personnes touchées par les déserts médicaux, un chiffre en forte progression. Les communes qui lancent des appels au secours pour faire venir des médecins généralistes sont de plus en plus nombreuses, les patients sont obligés de faire plusieurs kilomètres pour se soigner, quand c’est possible !

Des cabinets médicaux qui n’ont plus de places

Les déserts médicaux posent de sérieux problèmes et en entrainent d’autres dans leur périmètre. En effet, lorsqu’il y a un seul médecin dans un secteur, celui-ci est surbooké, il a trop de patients, et donc il se voit en refuser. C’est un fléau qui est pris très au sérieux par les collectivités, mais souvent les solutions ne viennent pas, malgré des aides bien intéressantes.

Certaines mairies investissent dans la construction de maison médicale et propose un contrat salarié à des médecins. Pas de loyer à payer, une secrétaire mise à disposition, mais cela ne suffit pas malheureusement. Les déserts médicaux en milieu rural risquent de perdurer, et même s’étendre à certaines petites villes de moins de 5000 habitants.

L’automédicamentation ou la téléconsultation ?

Lorsque les français ne peuvent pas voir de médecins, ils vont à la pharmacie et se soignent pour ainsi dire seuls. Ce n’est évidemment pas très recommandé, même si l’on peut saluer le gros travail des pharmaciens.

Si les médecins ne peuvent pas répondre présent physiquement, ils peuvent cependant consulter à distance, c’est ce que l’on appelle la téléconsultation ou la vidéoconsultation. On trouve désormais sur internet des sites spécialisés comme Qare qui met les français en relation avec des médecins en ligne. C’est une solution qu’il faut compter parmi les actions luttant contre les déserts médicaux, car on peut consulter de partout en France, à la seule condition d’avoir une ligne internet ou 4G.

 

Comments are closed.

copyright unblogable.org le mag de l'actualité 100% utile.